Communiqué de presse de Nicolas Bay
Député français au Parlement européen
Président du groupe « Rassemblement national » au Conseil régional de Normandie

Un migrant jugé par la cour d’assises de la Manche a été acquitté pour le viol d’une lycéenne et condamné à seulement du sursis pour l’agression sexuelle d’une autre mineure, dans un verdict rendu mercredi 21 novembre 2018. Il est donc ressorti libre du tribunal !

Sous prétexte que le criminel n’avait pas les mêmes « codes culturels » et n’aurait pas eu conscience d’imposer une relation, ce jugement témoigne d’une clémence scandaleuse. En se basant sur les origines du violeur, la cour d’assises perd ainsi totalement de vue la punition du crime et méprise la souffrance des victimes.

Le fait de ne pas partager nos « codes culturels » ne devrait en aucun cas être considéré comme une circonstance atténuante ! Tout au contraire ce jugement inique pose crûment la question de la criminalité – et en particulier des violences sexuelles – liée à l’immigration massive, incontrôlée et inassimilée.

Nos « codes culturels » doivent s’imposer à TOUS ceux qui posent le pied sur notre territoire, sans délais, sans excuses et sans faiblesse. Ce devrait être la mission de la Justice !