Communiqué de presse de Nicolas Bay, Député français au Parlement européen, Co-Président du groupe « Europe des nations et des libertés »

Alors que près de 50 000 migrants ont gagné l’Espagne depuis le début de l’année, dont plus de 38 000 par voie maritime et près de 5 000 par voie terrestre, en entrant par les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla au Maroc (selon l’Organisation internationale pour les Migrations), Christophe Castaner semble persister à ignorer la gravité de la situation.

L’appel à une plus grande coopération des services espagnols et français ne suffira pas à stopper l’explosion des flux migratoires ! La politique migratoire laxiste et dangereuse du gouvernement socialiste espagnol de Pedro Sanchez, soutenue par Emmanuel Macron, a fait de l’Espagne une voie privilégiée vers la submersion de l’Europe… et de la France, destination d’un nombre très important de ces « migrants ».

Sans restauration de nos frontières nationales et réelle protection des frontières extérieures, l’immigration massive et incontrôlée continuera de déferler sur l’Europe et la France. Il est indispensable d’engager la suspension immédiate des accords de Schengen pour retrouver notre souveraineté territoriale.