La promulgation, en catimini, d’un décret visant à instaurer le fichage de tous les Français à travers les fichier TES (Titres Electroniques Sécurisés) ne fait que confirmer la dérive du gouvernement qui remet de plus en plus en cause les libertés individuelles.

Après l’adoption de la loi relative au renseignement et du PNR, ces fichiers TES regrouperont non seulement des informations classiques sur les personnes répertoriées (nom, adresse, email, téléphone…) mais aussi les empreintes digitales, photos, l’adresse de messagerie électronique ou encore les coordonnées téléphoniques.

Dans le contexte terroriste que nous connaissons, la mise en place de cette nouvelle base de données instaure une véritable surveillance généralisée, viole la vie privée de tous les Français, sans jamais cibler spécifiquement la menace islamiste.

Ce texte constitue un véritable danger pour les Français en donnant au pouvoir en place des moyens de surveillance généralisée comparables à ceux de la NSA dénoncés par Edward Snowden, sans garantie pour les libertés individuelles et le respect de la vie privée.

Face à un gouvernement en pleine dérive liberticide, il est d’une importance fondamentale de rappeler les principes de notre Etat de droit et de notre démocratie.